Cahier de Lectures #1

Georgia – Julien Delmaire

Éditions Grasset – 247 p.

4ème de couvertureGeorgia

Georgia est une chanson.

Georgia est une femme perdue.

Georgia est un roman d’amour : deux êtres à la dérive se rencontrent, se racontent, dans une parenthèse en clair-obscur, au cœur de la ville, ici et maintenant.

Venance écoute, Georgia parle, et de sa voix jaillissent des paysages. L’enfance résonne avec les derniers accords de Joy Division.

 » La vie de Georgia commence à peine, que déjà les heures épuisent le sablier. Le bluesman reprend son souffle. La chanson passe de bouche en bouche. L’amour, l’amour nous déchirera à nouveau. « 

En quelques mots …

Venance est un immigré sénégalais, un clandestin qui vit (survit) grâce à des petits boulots et sa débrouillardise. Son quotidien est difficile. Il rencontre Georgia, une fille paumée, et en tombe très vite amoureux.

Un passage du livre

Le froid : Venance ne s’en est jamais accomodé. Chaque mois, à minuit, il se rend devant le bâtiment et il attend.Engoncé dans un blouson épais,son ombre en impose sur les murs ; le vent souffle à gercer la couenne, les rares arbres se gonflent d’orgueil, les néons scalpent la pénombre. Au pied de l’immeuble, les autres sont déjà là, en file indienne, en file indigène, en rang de crouilles.

Mon avis

L’Histoire Ce roman est un tollé sur les conditions de vie déplorables des clandestins et leur lutte perpétuelle pour s’en sortir, au jour le jour. Et franchement c’est carrément badant.

L’Écriture Une écriture très poétique, parfois vulgaire, mais toujours juste. L’auteur sait utiliser les mots comme il faut. Par contre la quasi absence de dialogue est un peu préjudiciable au rythme du roman.

Mon Ressenti Que c’est long! Que c’est long! L’atmosphère est pesante,  nauséeuse, et l’on se perd dans cette histoire triste, vide de toute joie. Dans les bas-fonds d’une grande ville et de son lot d’événements merdiques, l’auteur – pour le coup – réussit grandement à nous plonger dans l’ambiance morose de son intrigue, puisque à la lecture on a parfois presque la gerbe. Beurk !

Bon du coup je peux affirmer que l’auteur a un grand talent mais je n’ai pas vraiment apprécié cette lecture. Bof ! Bof ! Bof !

Et vous, avez-vous lu ce roman ? Qu’en avez-vous pensé ? Y a-t-il d’autres livres qui vous ont déjà fait ressentir de la gêne ou une sorte de nausée désagréable ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s