Cahier de Poésies #4

LE TRAIN

train

 

Les rails infinis

Éblouissants chemins

Qui mènent à Paris

Budapest ou Berlin

 

Les paysages défilent

Devant mes yeux assoupis

Quand le train file

le long de la nuit

 

Que le ciel soit bleu

Ou emplis de nuages

Quoi de plus merveilleux

Que de prendre le large

 

Car jamais on ne sait

Ce qui nous attend

Au bout du trajet

Dans le train sifflant

 

On se laisse envahir

D’un souffle liberté

Pour aller découvrir

Tant de lieux rêvés

 

Monuments en ruine

Montagnes indomptées

De la France à la Chine

De Pékin à Calais

 

Il n’y a qu’un moyen

Pour le plus beau des voyages

C’est de prendre le train

Sans aucun bagage

 

Il faut parfois s’en aller

Au milieu de la nuit

Et tout recommencer

Se choisir une vie

 

Frédéric Dessault

 

Mon plus beau voyage en train c’était en Ecosse, entre Fort William et Mallaig. C’était un voyage magnifique avec contemplation des lacs bleutés, les collines vertes et le viaduc de Glenfinnan (celui que l’on voit dans Harry Potter).

Si toi aussi tu aimes les voyages en train, je t’invite à écrire (et à décrire) en commentaire le plus beau trajet que tu as effectué.

2 réflexions sur “Cahier de Poésies #4

  1. Laverité Serge dit :

    j’ai le souvenir d’un voyage dans un vieux train soviétique en Roumanie avec Coco =) … le train roulait à 30km/h avec la porte ouverte et grinçait, des chèvres traversaient la voie, mais l’ensemble était vraiment très chouette!!

    Aimé par 1 personne

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s