MES PLUS BELLES LIGNES

femmenue

A l’encre noire j’écris ton prénom

Bêtement sur mon cahier

Mais je vois mille raisons

A me le remémorer

Le moment où je contemple

Ton corps entièrement nu

Tes seins mignons, ton joli ventre

Toutes mes douleurs s’atténuent

Je n’ai pas choisi

Enfin je crois

D’être étourdi

De toi

Je n’ai pas choisi

Enfin je pense

Que soit jolie

Notre romance

A tes côtés je deviens candide

Peut être même un petit peu niais

Parfois je me sens stupide

Tellement heureux à te regarder

Car tes yeux pétillants

Ton sourire si merveilleux

Et ton odeur décemment

M’embarquent vers d’autres lieux

Je découvre des paysages

Où je me sens bien

Et mes mains font des naufrages

Bien souvent entre tes reins

Je n’ai pas choisi

Mais c’est comme ça

Je suis ma jolie

Amoureux de toi

Je n’ai pas choisi

Enfin je pense

Cette douce envie

Mon cœur s’élance

Je te dis que t’es une fée

La plus parfaite des déesses

Une sirène un peu fêlée

Qui me rend fou d’ivresse

Et pour que tu ne pleures jamais

Que l’amour aille où tu vas

Je ne serai plus un va-nu-pieds

Je pourrai même me faire roi

J’aimerais devenir un visionnaire

Et te prédire un avenir

Où nous briserons les frontières

Un temps bercé de nos sourires

Je voudrais que ces quelques vers

Restent gravés dans la pierre

Que ce soit mes plus belles lignes

Pour toi, Libertine

Frédéric Dessault

Tableau de Nelina Trubach-Moshnikova

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s