Cahier de Lectures #9

Journal d’un vampire en pyjama –

Mathias Malzieu

 

Éditons Albin Michel – 233 p.

 

4e de couverturejournal-dun-vampire-en-pyjama

 

Me faire sauver la vie est l’aventure la plus extraordinaire que j’ai jamais vécue.

 

En quelques mots … 

 

Sous un format de journal intime, Mathias Malzieu nous livre sa lutte contre une aplasie médullaire, une maladie du sang qui altère la moelle osseuse.

 

Un passage du livre

 

    » Tu fais trop de choses à la fois, tu n’as plus vingt ans « , me disait-on.

   Je me reposerai quand je serai mort.

   Je suis un drogué du panache. J’ai des cavernes d’Ali Baba plein le crâne, à s’en faire claquer les orbites. Je ne m’ennuie jamais, sauf quand on me ralentit. J’ai dans le coeur un véritable feu d’artifice. Véritable homme-volcan, c’est de la lave qui coule dans mon sang. Je cherche le spasme électrique de la surprise. Je ne sais pas vivre autrement.

 

Mon avis

 

L’Histoire – Mathias Malzieu apprend qu’il est atteint d’une maladie du sang. Durant sa longue hospitalisation, il écrit ce livre, dans lequel il nous raconte son combat contre la mort, ses angoisses, ses coups de plomb au moral, mais aussi les petites joies, l’espérance, l’amour, et surtout son envie de continuer à bouffer la vie.

L’Écriture – Mathias Malzieu est, je le pense, un virtuose des mots. Il les manie à la perfection, les apprivoise, joue avec, nous révélant à chaque phrase des métaphores magnifiques, touchantes, lyriques. Quel talent ! Il nous offre un buffet de dégustations poétiques dont on est rarement rassasié.

Mon Ressenti – J’adore l’écriture de Mathias Malzieu mais, néanmoins, malgré la richesse de sa plume, malgré ses métaphores délicates et sa poésie gourmande, je dois admettre avoir eu un peu de mal à la lecture, et ce pour deux raisons : premièrement je ne suis pas très fan des autobiographies ; et deuxièmement, et surtout, bah c’est que ça reste un roman assez déprimant tout de même. Je me sentais vraiment mal pour lui et j’avais l’odeur trop propre et angoissante de l’hôpital qui me bousillait les narines à chaque page. Donc au bout d’un moment, pour le coup, on ressent exactement la même sentiment que Mathias Malzieu, en éprouvant l’envie irrémédiable de se barrer de la chambre blanche, retrouver le ciel bleu et son parfum de liberté.

Mais c’est un bouquin qu’il faut vraiment lire car l’écriture de Malzieu est vraiment un régal pour les yeux ( tiens je crois que je viens de trouver un super slogan pour la promo de son prochain bouquin, hahaha ! ).

 

Et vous, avez-vous lu ce livre ? Qu’en avez vous pensé ? Quel est votre roman préféré de Mathias Malzieu ?

2 réflexions sur “Cahier de Lectures #9

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s