Cahier de Poésies #9

 

J’AI VOULU TE CUEILLIR UNE FLEUR

 

fkrhebf

J’ai voulu te cueillir une fleur

Mais elle était tellement belle

Que je n’ai pas eu le cœur

A l’arracher de son sommeil

 

J’ai voulu te donner une étoile

Mais elle avait trop d’harmonie

Qu’il m’aurait semblé trop mal

De la voler à la nuit

 

J’ai voulu te livrer un nuage

Mais il était si gracieux

Que je n’ai pas eu le courage

A le prendre au ciel bleu

 

J’ai voulu t’offrir l’astre brûlant

Mais il était trop immense

Que ses rayons impressionnants

Aurait caché ton élégance

 

Je me sentais si démuni

Que pouvais-je donc t’offrir ?

A part mon temps et puis ma vie

Pour éclairer ton doux sourire

 

Alors je t’ai donné mon cœur

Même si ce n’est pas grand chose

Sa saveur et sa couleur

Est celle des tendres jours roses

……………………………………………………………………………………………………………………………………………………..

Merci de m’avoir lu.

J’espère que ce petit poème, un peu naïf et sans prétention, vous a plu.

A bientôt.

Frédéric Dessault

 

4 réflexions sur “Cahier de Poésies #9

  1. yannucoj dit :

    Frédéric, ce que vous appelez « poème naïf et sans prétention » n’est pas autre chose que le développement spontané d’une sorte de romantisme de l’âme, un mouvement esthétique de l’imagination !
    J’aime cette poésie débarrassée de tournures alambiquées, allégée en exaltations, j’apprécie cette sensibilité propice à la rêverie.

    Aimé par 1 personne

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s