Cahier de Lecture #18

François le Petit – Patrick Rambaud

Grasset – 240 p.

 

4e de couverture        fftdfde

 

 » Je raconte ici l’histoire d’un petit nombre d’hommes qui, poussés par les événements, ne se hissaient point à leur portée. Avant de rejoindre le monde des esprits, François-le-Grand avait estimé que ses successeurs ne seraient au mieux que des comptables ; c’était vrai : le règne de Nicolas-le-Mauvais puis celui de François-le-Petit avaient tourné aux calculs, à la combine, aux querelles de coteries. Ces parvenus avaient ennuyé le peuple, ils l’avaient trompé, maintenant ils l’exaspéraient.  » P.R.

 

Un passage du livre

 

Mademoiselle Julie avait dix ans de moins que la marquise de Pompatweet, laquelle, quand elle s’enamoura de François-le-Flambeur, avait dix ans de moins que l’archiduchesse des Charentes. Ainsi allait la vie chez les hommes vieillissants qui sentaient la rouille manger leur os ; ils avaient l’impression rassurante de rajeunir au contact de compagnes plus jeunes que la précédente, et tant pis si la différence des âges se creusait chaque fois davantage. Mon prestige, pensait-il, contribue à ce qu’on oublie mes cheveux teints.

 

En quelques mots …

 

La lecture fût plaisante, sans plus.

Le ton est moqueur, grinçant, vraiment amusant.

Les titres ridicules prêtés aux personnages (qui varient selon les moments mais qui correspondent bien à chaque fois à leur personnalité) sont excellents et terriblement hilarants. Le type  » écriture de cour  » sied à merveille à ces petites histoires et ajoute un effet drolatique supplémentaire à ce livre parodique ( parodique ? pas si sûr, mais caustique c’est certain ).

On prend beaucoup de plaisir durant la première moitié du livre, en partie grâce au style d’écriture et à son ton sarcastique, mais il est vrai qu’à partir d’un moment, au fil des chapitres, on commence à se lasser, pour finir même par s’ennuyer sur la fin. Néanmoins c’est un livre qui reste tout du long génial dans sa forme quand il le devient moins dans le fond. Alors feuilletez au moins quelques pages afin de savourer quelques péripéties de François-le-Petit ou Nicolas-le-Mauvais.

 

Et vous, vous avez lu ce livre ? Vous l’avez trouvé plutôt amusant ou redondant ?

 

Frédéric Dessault

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s