Cahier de Lectures #34

Soif – Amélie Nothomb

 

soif

Salut à tous.tes.

J’espère que vous allez bien.

C’est reparti pour quelques chroniques littéraires qui dorment depuis trop longtemps et que j’ai enfin rédigé.

Et on va commencer avec des déceptions, parce que j’avais envie de commencer 2020 en faisant mon méchant. Et là, c’est malheureusement un roman d’Amélie Nothomb qui passe à la casserole…

Sans remettre en doute la plume d’Amélie Nothomb, que j’apprécie beaucoup, je vous ai déjà fait part du fait que je trouvais ces romans inégaux. Parfois je suis totalement embarqué, d’autres fois, je finis le livre vite fait sans rien avoir ressenti, à part, peut-être, de l’ennui. Heureusement, les livres de Nothomb sont toujours courts et peuvent se lire d’une traite, même si l’on ne passe pas u moment hyper agréable.

Cette lecture fût une grande déception pour moi ; d’autant plus qu’il était dans les finalistes pour le Goncourt. Comme quoi…

En même temps, nous raconter la passion du Christ, c’était forcément un peu se mettre en danger. On ne pourra pas reprocher à l’écrivaine sa prise de risque. Mais si les premières pages apportent un petit plus à ce que l’on connait (ou que, au contraire, nous ne savons pas) du procès et de la procession de Jésus, l’histoire se perd ensuite dans un monologue ésotérique et philosophique qui, s’il n’est pas indigeste, demeure, à mon humble avis, sans intérêt.

Pour moi, ce fût une lecture vide, sans histoire, que les seules pensées de Jésus ne comblent pas.

Je trouve tellement dommage que ce soit avec ce roman qu’Amélie Nothomb ai été sélectionnée pour le Goncourt alors qu’elle a écrit de bien meilleurs livres.

Alors si vous voulez de l’émotion avec un Christ qui raconte ses derniers instants, écoutez plutôt la chanson de Leny Escudero,  » La Grande Farce « , c’est beaucoup plus poignant.

 

Et vous, vous l’avez lu ? Vous en avez pensé quoi ?

4 réflexions sur “Cahier de Lectures #34

  1. laplumefragile dit :

    Je suis bien d’accord. Je ne trouve aux romans de Mme Nothomb que des formes d’irrégularité (consistance et intérêt, versus inconsistance et ennui profond). Je n’ai d’ailleurs pas réussi à terminer les Prénoms épicènes… ai-je eu tort ? je ne me pose pas la question bien longtemps. Pour ses romans, cette question est elle aussi sans intérêt, puisqu’un d’un livre à l’autre, l’ennui n’est jamais loin à rattraper l’envie de lecture. Dommage. Pourtant, dieu sait que c’est elle qui me donna le goût à cette activité, par la découverte de Métaphysique des tubes.

    Aimé par 2 personnes

  2. Tous mes pas perdus dit :

    Coucou ! Je l’ai lu et je me suis ennuyée. 🙄 Pourtant j’ai beaucoup aimé certains de ses romans. ( Les Catilinaires, Mercure…) Dommage. Ceci dit, ça ne peut pas être génial à tous les coups. ☺️ D’ailleurs, envie de relire Les Catilinaires! Bonne journée confinée 😉 Virginie

    Aimé par 1 personne

  3. Frédéric Dessault dit :

    Elle est comme ça Amélie, parfois elle nous émerveille et parfois elle nous ennuie. 😁 Moi, j’avais surtout adoré « le crime du comte Neville » qui était très shakespearien et que je vous conseille si vous ne k’avez pas encore lu. 😉 Bonne journée.

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s