Cahier de Lectures #44

Sa majesté des chats

– Bernard Werber

Un livre vraiment miaou

Bonjour tout le monde.

Dîtes, il est pas trop mignon ce petit chat sur la couv’ ?

Voilà l’auteur qui arrive à toujours me surprendre, à me faire réfléchir et à m’enthousiasmer sur des sujets divers et variés. Ma sœur d’ailleurs est une fan absolue, elle a tous ses romans (enfin presque), et nous étions allé tous deux rencontrer l’auteur lors d’un festival du livre où nous avions pu obtenir, en plus d’une dédicace, une photo avec lui (photo que je ne retrouve malheureusement pas pour étayer mes propos, mais je vous jure que c’est vrai).

Enfin bref, je m’égare.

L’auteur, donc, qui a réussi à en passionner plus d’un avec une histoire de fourmis (c’est quand même pas donner à tout le monde, parce que moi par exemple j’ai écris une histoire avec une mouche, et bien, ça n’a pas eut le même retentissement), qui nous a intrigué et appris tant de choses avec ses romans – que ce soit sur le sommeil, le rire, ou encore l’après-vie – a décidé, depuis 2 ans maintenant, d’évincer une grande partie de l’espèce humaine au profit d’une société que se déchire les animaux, où les chats rivalisent avec les rats pour devenir les  » MAÎTRES DU MONDE  » (pas comme Di Caprio dans Titanic mais quand même en miaulant très fort) ; mais si les félins semblent partir favoris dans cette trilogie animalière, il est primordial de se méfier des rongeurs qui, en plus de leur immense capacité reproductrice, vont chercher à se créer de nouvelles alliances pour conquérir toujours plus de territoire.

Des rues de Paris, au château de Versailles, de la Seine à l’Atlantique, Bernard Werber, dans ce deuxième tome, dévoile une fois de plus son génie scénaristique, toujours aussi imprévisible et surprenant.

Si vous avez aimé le tome 1, celui-ci est encore mieux.

On ne se lasse pas des aventures de Bastet, la souveraine des chats, des rebondissements spectaculaires et de toutes les informations scientifiques, philosophiques et historiques dont nous abreuve l’auteur.

Qui survivra à cette guerre ? Qui remplacera l’espèce humaine ?

Plus que quelques jours avant la sortie du tome 3.

Résumé :

« Sa Majesté des Chats » est l’odyssée de la chatte Bastet. Alors que Paris a sombré dans la guerre civile puis dans une épidémie de peste dans le premier volume « Demain les chats », Bastet veut organiser le monde qui suivra après l’humanité. Elle pense qu’il est nécessaire d’inventer une civilisation des chats qui prenne le relais de la civilisation humaine.

Cependant Nathalie lui fait dire par l’entremise du chat Pythagore (le seul qui peut communiquer avec les humains grace à la prise USB qu’il a dans le front) que pour qu’une civilisation chat puisse exister elle doit comprendre trois notions typiquement humaines: l’humour, l’amour et l’art.

Dès lors la mission de Bastet va être non seulement de faire survivre sa communauté comprenant des chats et des humains mais aussi de commencer à visualiser ce que pourrait être un monde dominé par les chats dont elle serait la reine.

Vous l’avez-lu ? Vous aimez les livres de Bernard Werber ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s