Hamster

Dissimulé entre mes nerfs

Vagabondant le long de mon dos

Il y a ce maudit hamster

Qui me grignote les os

Il traverse tout mon corps

Et prend possession de mon être

Sa marche de conquistador

Est un supplice qui m’inspecte

Il se remet toujours en selle

Pour se goinfrer dans mon sang

Et avec sa petite pelle

Il se sert aveuglement

Puis rassasié par son banquet

Il hiberne quelque temps

M’accordant pour un moment

Un repos bien mérité

Mes bras se meuvent à nouveau

S’articulent sans douleur 

Et mes jambes pour des heures

Veulent courir vers le ruisseau

Mais le voilà qui revient

Ce maudit petit hamster

Et comme il meurt encore de faim

Il va vite creuser ma terre

Est-ce que ça vous arrive aussi, parfois, d’avoir l’impression que tout votre corps est de travers ?

3 réflexions sur “Hamster

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s