La Petite Indienne, c’est Betty Carpenter, née dans une baignoire, sixième de huit enfants. Sa famille vit en marge de la société car, si sa mère est blanche, son père est cherokee. Lorsque les Carpenter s’installent dans la petite ville de Breathed, après des années d’errance, le paysage luxuriant de l’Ohio semble leur apporter la paix. Avec ses frères et sœurs, Betty grandit bercée par la magie immémoriale des histoires de son père. Mais les plus noirs secrets de la famille se dévoilent peu à peu.

Magnifique. Percutant. Tourbillonant.
J’ai rarement été autant touché par un roman qui m’a totalement imprégné tout au long de sa lecture.
C’est beau, c’est triste, c’est sensible, c’est un livre qui ne se raconte pas – alors je ne me risquerai pas – il doit se lire, se découvrir, se ressentir.

Foncez dans votre librairie préférée ou votre bibliothèque la plus proche pour plonger dans les pages de ce bouquin si juste, si sobre, et pourtant si bouleversant.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s