Cahier de Lectures #27

 

Les Ogres-Dieux T.3

Le grand homme – Hubert, Bertrand Gatignol

 

Soleil, Métamorphoses – 188 p.

4e de couverture                                                grandh1

 

Petit – fils du défunt roi Gabaal – assiste, impuissant, à la capture de sa compagne, Sala, par les hommes du Chambellan, tandis qu’il est sauvé par un homme mystérieux appelé Lours. Coutelier et rémouleur itinérant, il a rejoint les Niveleurs, un groupe de résistants qui voit en Petit un atout majeur. En échange de leur aide pour délivrer Sala, Petit devra revendiquer son trône, désavouer le Chambellan et rétablir l’entente entre les géants et les humains. Mais le chemin sera long… Et en voulant piéger Sol, stratège redoutable à la tête des troupes du Chambellan, Lours pourrait bien s’être piégé lui-même… Parviendra-t-il à devenir le grand homme qu’il souhaite être depuis qu’il est enfant ?

Lire la suite

Cahier de Lectures #26

 

L’âge d’or T. 1 – Cyril Pedrosa, Roxanne Moreil

 

Dupuis, Air Libre – 232 p.

4e de couverture                                          agedor1                                                 

La légende parle d’un « âge d’or, où vallées et montagnes n’étaient entravées d’aucune mu-raille. Où les hommes allaient et venaient librement… » Mais ce temps lointain est bien révolu. Le royaume est accablé par la disette et les malversations des seigneurs de la cour. À la mort du vieux roi, sa fille Tilda s’apprête à monter sur le trône pour lui succéder. Avec le soutien du sage Tankred et du loyal Bertil, ses plus proches conseillers et amis, elle entend mener à bien les réformes nécessaires pour soulager son peuple des maux qui l’accablent. Mais un complot mené par son jeune frère la condamne brusquement à l’exil. Guidée par des signes étranges, Tilda décide de reconquérir son royaume avec l’aide de ses deux compagnons. Commence alors un long périple, où leur destin sera lié à « L’âge d’or » ; bien plus qu’une légende, bien plus que l’histoire passée des hommes libres et de leur combat, c’est un livre oublié dont le pouvoir est si grand qu’il changera le monde.

 

Lire la suite

Cahier de Lectures #25

 

FEU ET SANG – G.R.R Martin

Pygmalion – 512 p.

                                                                                          feu-et-sang-couverture-francaise

4 ème de couverture

 

Au septième jour, une nuée de corbeaux jaillit des tours de Peyredragon pour propager la parole de lord Aegon aux Sept Couronnes de Westeros. Ils volaient vers les sept rois, vers la Citadelle de Villevieille, vers les seigneurs tant petits que grands. Tous apportaient le même message : à compter de ce jour, il n’y aurait plus à Westeros qu’un roi unique. Ceux qui ploieraient le genou devant Aegon de la maison Targaryen conserveraient terres et titres. Ceux qui prendraient les armes contre lui seraient jetés à bas, humiliés et anéantis. » Trois cents ans avant les événements du Trône de Fer, Feu et sang raconte l’unification des sept royaumes.

Lire la suite

Cahier de Lectures #23

Parce que la vie ne suffit pas – Nathalie Longevial

 

Librinova – 308 p.

4ème de couverture                                                      parce que

 

Après avoir essayé de terminer un roman, alors que ce qu’elle écrit le mieux ce sont des quatrièmes de couverture, format un peu court quand on veut devenir écrivain, Marie, 48 ans et quelques, décide d’arrêter d’écrire, persuadée que sa vie parfaite et néanmoins banale ne lui permet pas de le faire. Son mari lui offre un séjour en résidence d’auteurs à l’occasion de son non-anniversaire où elle accepte de se rendre, un peu comme un baroud d’honneur. Là-bas elle se trouve confrontée à tous ses démons : les autres stagiaires n’écrivent-ils pas mieux qu’elle, son histoire présente-t-elle un intérêt pour quelqu’un, écrire s’apprend-il et puis, à presque cinquante ans, a t-on encore le droit de changer de vie ? La rumeur qui court selon laquelle la résidence est un centre de désintoxication pour écrivains compulsifs ne l’aide pas davantage à mener son objectif à terme. Mais, parce que la vie ne suffit pas, heureusement qu’il reste ses rêves.

Lire la suite

Cahier de Lectures #22

 

TOP FILMS 2018

 

top filmsrfgg

Boooonjour à toutes et à tous (à lire en imaginant l’ouverture d’une remise de prix, avec la voix d’une star américaine, je sais pas moi, Bradley Cooper par exemple, mais si vous n’êtes pas du tout anglophone ou que vous n’arrivez seulement pas à imprégner votre imaginaire d’un acteur mondialement connu, vous pouvez toujours penser à Nagui). 

Comme j’ai fait mon Top 10 de mes lectures 2018 précédemment et que j’aime aussi beaucoup le cinéma et que j’ai visionné pas mal de films l’an passé – 186 d’après mes stats – je me suis dit que ça pouvait être pas mal de faire aussi un classement de mes films préférés. Alors attention, ceci est un top des films visionnés et pas forcément sortie en 2018 (enfin la plupart sont assez récents quand même). 

Mais comme il était difficile de classer des films qui n’avaient rien à voir les uns avec les autres, j’ai décidé de les rassembler par genre et de faire un peu comme si je décernais un prix parmi les nommés. (Ouais j’me suis fais genre ma petite cérémonie de Césars, à moi tout seul, au calme). 

Voilà c’est parti pour la cérémonie de mes meilleurs films vus en 2018.

Ha oui, le vainqueur sera écrit en gras, mais bon ça vous l’aurez compris de tout façon… 

 

Lire la suite

Cahier de Lectures #21

 

Charlotte – David Foenkinos

Gallimard Nrf – 221 p.

 

4e de couverture                    chacha

Ce roman retrace la vie de Charlotte Salomon, artiste peintre morte à vingt-six ans alors qu’elle était enceinte. Après une enfance à Berlin marquée par une tragédie familiale, Charlotte est exclue progressivement par les nazis de toutes les sphères de la société allemande. Elle vit une passion amoureuse fondatrice, avant de devoir tout quitter pour se réfugier en France. Exilée, elle entreprend la composition d’une ouvre picturale autobiographique d’une modernité fascinante. Se sachant en danger, elle confie ses dessins à son médecin en lui disant : «C’est toute ma vie.» Portrait saisissant d’une femme exceptionnelle, évocation d’un destin tragique, Charlotte est aussi le récit d’une quête. Celle d’un écrivain hanté par une artiste, et qui part à sa recherche.

 

Lire la suite

Cahier de Lectures #20

TOP LECTURES 2018

 

top lecture

 

Tout d’abord, je vous souhaite une très bonne année à toutes et tous. Et je réitère mes vœux de l’an dernier, en espérant pour vous beaucoup de joies, d’aventures, de rencontres, d’amour, des rêves infinis et des lectures savoureuses…

Cette année livresque fût pour moi pleine de découvertes, m’entraînant dans des histoires incroyables, me faisant voyager par delà les frontières (l’imaginaire, tout comme un livre, n’en a pas), me présentant tant de personnages intéressants, forts, fragiles, me faisant ressentir un torrent d’émotions…

Cette année, j’ai lu un total de 54 livres. Certains que je lu d’une traite, d’autres pour lesquels je dû m’accrocher avant d’y trouver mon compte, et, les plus rares, ceux que je dû me résoudre à abandonner.

Ce ne fût pas facile de les classer, mais voici…  Lire la suite

Cahier de Lectures #19

Par Amour – Valérie Tong Cuong

JC Lattès – 416 p.

 

4e de couverture        paramour

Pour protéger les siens des absurdités de la guerre, il ne reste parfois que l’énergie de l’amour et la force du sacrifice… Retraçant le destin de deux familles emportées dans la tourmente de la Seconde Guerre mondiale, cette fresque puissante, envoûtante, nous conduit du Havre à l’Algérie et met au jour un pan méconnu de notre histoire.

 

 

 

 

Lire la suite

Cahier de Lecture #18

François le Petit – Patrick Rambaud

Grasset – 240 p.

 

4e de couverture        fftdfde

 

 » Je raconte ici l’histoire d’un petit nombre d’hommes qui, poussés par les événements, ne se hissaient point à leur portée. Avant de rejoindre le monde des esprits, François-le-Grand avait estimé que ses successeurs ne seraient au mieux que des comptables ; c’était vrai : le règne de Nicolas-le-Mauvais puis celui de François-le-Petit avaient tourné aux calculs, à la combine, aux querelles de coteries. Ces parvenus avaient ennuyé le peuple, ils l’avaient trompé, maintenant ils l’exaspéraient.  » P.R.

 

Lire la suite