Cahier de Lectures #14

 

Wilt 1 – Comment se sortir d’une poupée gonflable et de beaucoup d’autres ennuis encore – Tom Sharpe

 

Éditions 10/18 -285 p.

 

4e de couverture CVT_Wilt-Tome-1--Comment-se-sortir-dune-poupee-gonfl_3198

 

Henry Wilt est à bout. La quarantaine passée, chaque jour lui rappelle sa médiocrité. Une carrière au point mort, des étudiants dégénérés, et Eva sa femme, qui ne rate jamais une occasion de le rabaisser. Certain que le monde lui refuse depuis longtemps une gloire bien méritée, Henry décide d’agir et de supprimer celle qui a fait de sa vie un véritable enfer. 

 

 

 

Lire la suite

Cahier de Lectures #13

Les gens heureux lisent et boivent du café – Agnès Martin-Lugand

Éditions Pocket – 186 p.

41n92JpR52L._SX303_BO1,204,203,200_

Bonjour à tous,

Voilà, avec 15 000 ans de retard, j’ai enfin lu le premier roman de Agnès Martin-Lugand. D’abord auto-édité sur la plateforme Amazon en 2012, puis par les éditions Michel Lafon en 2013, ce livre, qui a été un véritable succès et dont je n’avais entendu que du bien, a fini par aiguiser ma curiosité.

Je vous laisse découvrir ce que j’en ai pensé…

Lire la suite

Cahier de Lectures #12

Depuis l’au-delà– Bernard Werber

Éditons Albin Michel – 439 p.

4e de couvertureDepuis-l-au-dela

Je me nomme Gabriel Wells.

Je suis écrivain de romans à suspense. Ma nouvelle enquête est un peu particulière car elle concerne le meurtre de quelqu’un que je connais personnellement :

Moi-même.

J’ai été tué dans la nuit et je me demande bien par qui.

Pour résoudre cette énigme j’ai eu la chance de rencontrer Lucy Filipini.

En tant que médium professionnelle, elle parle tous les jours aux âmes des défunts.

Et c’est ensemble, elle dans le monde matériel, moi dans le monde invisible, que nous allons tenter de percer le mystère de ma mort.

Lire la suite

Cahier de Lectures #11

 

Les Enfants indociles – Marie Charrel

Éditions Pocket -308 p.

4e de couverture enfantsindociles

Jeune femme effacée, Claire rédige des horoscopes pour un quotidien et rêvasse beaucoup. Se glisse dans la peau d’autres, croisés au hasard des rues, et mène toutes les existences qu’elle désire avec un peu d’imagination et sans grand risque. Jusqu’à cette lettre de Magda, sa fantasque grand-mère, un « cap’ ou pas cap’ ? » comme seul message. Puis d’autres courriers encore et, chaque fois, un défi. Exhortant Claire à sortir de sa réserve sécurisante, se pousser, se trouver et peut-être même, enfin, apprendre à vivre sa propre vie.

Lire la suite