La part du temps – Frédéric Dessault

Bonjour tout le monde.
Armoire à lire a publié son avis sur mon roman (bon, y a presque 1 mois déjà mais vous me pardonnerez un fois de plus ma procrastination) 🙂
Du coup je me permets de vous partager ce qu’elle en a pensé.
En tout cas ça m’a fait trop plaisir de lire son avis.
N’hésitez pas à aller faire un tour sur son blog, on y trouve plein de bons plans bouquins où respire la joie de la lecture et l’appétit de découvrir des œuvres littéraires encore inconnues.

Merci encore Armoire à Lire. 🙂

Armoire à lire

Résultat de recherche d'images pour "la part du temps frédéric dessault"

Qu’est-ce que la part du temps ? Chaque personne sur terre, vit sa part du temps. Dans son livre, Frédéric Dessault présente la part d’un personnage dont le père est obnubilé par les souvenirs et le temps. Ensemble, ils collectionnent les horloges, les montres, etc. dans le but de se souvenir des éléments ayant marqués leurs vies.

Concernant l’histoire, j’ai apprécié le thème abordé : le temps. On se dit tous un jour, souvent, que le temps passe trop vite, que c’est dommage d’avoir oublié un souvenir. On a tous des regrets, des envies de retourner en arrière. Cependant, j’aurais aimé des personnages plus développés, des émotions décrites plus en profondeur, mais le temps passe vite et on le ressent durant la lecture. Nous avons peu de temps, peu de lignes pour connaître les personnages dont la vie s’écoule irrémédiablement.

« Une horloge est faite uniquement pour donner l’heure…

Voir l’article original 125 mots de plus

LA PART DU TEMPS – Bande Annonce

Bonjour tout le monde, j’espère que vous avez passé un bon été et que la rentrée s’est bien déroulée.

Pour ma part, l’été a filé à vitesse grand V et je n’ai pas accordé du tout de temps à ce pauvre blog laissé à l’abandon…

Mais bref, trêve de babillage, il était temps pour moi de sortir de ma léthargie estival et de vous faire savoir, grâce à cette Bande-Annonce faite maison, que mon premier roman  » La Part du Temps  » est désormais disponible en format e-book et broché sur Amazon, en auto-édition.

En voici la 4ème de couv’ : 

Mon père a une obsession, comprendre et apprivoiser le Temps. Il ne veut rien oublier. Jamais. Quant à moi, je m’efforce de vivre ma vie, de profiter de chaque instant, et d’avancer, toujours, savourant pleinement ce don qui m’a été transmis, la part du temps.

En espérant qu’il vous plaise et trouve une petite place dans votre bibliothèque…

Si vous avez des questions n’hésitez pas.

Et si vous lisez ce roman, un petit commentaire sur Amazon serait vraiment sympa (avec du négatif ou du positif c’est toujours le bienvenu).

Et pour ce qui est de la chaîne Youtube, je vous invite à vous abonner même si je ne sais pas encore si j’aurai le temps de l’alimenter, on ne sait jamais, il pourrait y avoir tout de même quelques créations à l’avenir. 🙂 

Bon visionnage et bonne lecture.

Bises

Frédéric Dessault

La Part du Temps – 5ème extrait

Bonjour à toutes et à tous. Tuer-le-temps

Je vous laisse découvrir un cinquième et dernier, très bref, extrait de mon roman.

Bonne lecture ! 

19h05

   Le temps s’écoule ; imperturbablement.

   Dans mon dos, la seule horloge accrochée au mur qui fonctionne encore. L’éternelle litanie de la longue et fine aiguille, qui, de manière saccadée, en maints cliquetis insupportables, égrène chaque seconde.

   Cette succession de tic tac infernaux m’assourdit, me déconcentre, m’angoisse.

   La page reste blanche et mes doigts, posés sur le clavier de l’ordinateur, ne bougent pas.

Lire la suite

La Part du Temps – 4ème Extrait

Bonjour à toutes et à tous, voilà (en exclusivité) un quatrième extrait de mon roman. tabextr4

Bonne lecture !

Extrait du Carnet de mon père.

Pensées sur le Temps page 67  

 

    » Je ne porte pas de montre, car la tyrannie du temps est une atteinte grave à la liberté. « 

Jean d’Ormesson

   Est-il possible d’échapper au temps ?

   Nous ne pouvons pas l’apprivoiser. Nous ne pouvons pas nous y soustraire. Nous ne pouvons pas aller et venir en lui.

   Mais est-il possible de s’en absoudre ?

   Nous pensons le temps comme un phénomène changeant, des instants qui vont et qui viennent, alors nous devons avoir la capacité de pouvoir stopper ses effets ; en restant inerte par exemple, en devenant immobile dans un monde mobile. Cela n’empêcherait certes pas le temps d’exister, de continuer d’avancer, mais il nous serait alors possible de nous affranchir de lui.

   Est-ce à cela que nous sert de dormir ou de méditer ? A se fixer dans le temps, contre le temps ?  A ce moment là, nous n’avons plus conscience de lui, et pouvons donc, a priori, nous  libérer de son emprise.

Lire la suite