Cahier de Lecture #18

François le Petit – Patrick Rambaud

Grasset – 240 p.

 

4e de couverture        fftdfde

 

 » Je raconte ici l’histoire d’un petit nombre d’hommes qui, poussés par les événements, ne se hissaient point à leur portée. Avant de rejoindre le monde des esprits, François-le-Grand avait estimé que ses successeurs ne seraient au mieux que des comptables ; c’était vrai : le règne de Nicolas-le-Mauvais puis celui de François-le-Petit avaient tourné aux calculs, à la combine, aux querelles de coteries. Ces parvenus avaient ennuyé le peuple, ils l’avaient trompé, maintenant ils l’exaspéraient.  » P.R.

 

Lire la suite

Cahier de Lecture #17

 

Utopies réalistes – Rutger Bregman

 

Seuil – 256 p.

4e de couverture

Utopies-realistes

Ouvrir grand les frontières, une semaine de travail de quinze heures, le revenu de base universel… Des idées naïves et dépassées ou bien la force de l’utopie renouvelée ? Résolument anti-décliniste, Utopies réalistes tombe à pic et nous explique comment construire un monde idéal aujourd’hui et ne pas désespérer! D’une ville canadienne qui a totalement éradiqué la pauvreté à l’histoire d’un revenu de base pour des millions d’Américains sous Richard Nixon, Rutger Bregman nous emmène dans un voyage à travers l’histoire et, au-delà des divisions traditionnelles gauche-droite, défend des idées qui s’imposent par la force même de l’exemple et le sérieux de la démarche historique. Tout progrès de la civilisation – des débuts de la démocratie à la fin de l’esclavage – fut d’abord considéré comme un fantasme de doux rêveurs.

Lire la suite

Cahier de Textes #2

Les plus belles femmes du monde

 

fgauche.jpg

 

Sous un soleil rougeoyant ou sous un torrent de pluie, dans la tempête et dans le vent, elles sont de celles qui se tiennent debout.

Contre l’injustice, le despotisme autoritaire, face aux asservissements immondes, elles sont de celles qui marchent dans la rue.

Elles sont de celles qui brandissent des drapeaux, roses, rouges ou verts, qu’elles font danser dans une brise libertaire.

Elles sont de celles qui agitent des pancartes, aux slogans vifs, contestataires.

Elles chantent ; leurs voix s’élèvent, contre l’infâme patriarcat, contre les misogynes tyranniques qui les rêvent domestiques, contre ceux qui voudraient les asservir et les faire taire, contre ces craintifs rétrogrades à la pensée préhistorique.

Et leurs cœurs rassemblés forment un organe indestructible qui emporte tout sur son passage, qui bat plus fort encore, quand vient la douceur du printemps. Car alors elles hument le  parfum de liberté, s’enivrent de ses senteurs, de ces fragrances de résistance, entendent la lourde résonance des pas qui creusent le bitume, le mouvement des jets de pavés, l’écho bruyant de la révolte.

Lire la suite